Kanchanaburi (Pont de la rivière Kwai)


voir-tous-les-hotels-de-koh-samui

kanchanaburi-river-kwai
kanchanaburi
Kanchanaburi Thailande
Tigre et Moine kanchanaburi
kanchanaburi
kanchanaburikanchanaburikanchanaburi



voir-tous-les-hotels-de-koh-samui

 

 

hotel-thailande.com est une centrale de reservation pour hotel Kanchanaburi , hotel pont de la riviere Kwai , cette video a ete realise par hotel-thailande.com

 

Bien que la troisième plus grande province du pays, le Kanchanaburi reste agréablement peu développé,la région, qui comprend une chaîne de montagnes escarpées le long de la frontière du Myanmar, attire des amoureux de la nature grâce à ses cascades, ses parcs nationaux et ses grottes tapissées de cristal.

Les visiteurs passent généralement quelques jours dans la ville pour voir les sites de la Seconde Guerre mondiale puis rejoignent les parcs nationaux au nord-ouest, où vivent des tigres, des éléphants et des gibbons.

Dans la pointe nord-ouest, des bourgades reculées accueillent des groupes ethniques qui ont fui le régime militaire du Myanmar. Ces villes frontalières, paisibles et somnolentes, incitent souvent les voyageurs à prolonger leur séjour.

Le chef-lieu de la province est une base idéale pour explorer l'ouest sauvage du pays.

Dans cette ville affairée et dynamique, les mémoriaux et les musées de la Seconde Guerre mondiale rappellent un passé tragique. Les forces japonaises utilisèrent des prisonniers de guerre alliés et des travailleurs du Sud-Est asiatique pour construire une voie ferrée jusqu'en Birmanie (l'actuel Myanmar). Pierre Boulle raconta leur histoire tragique dans Le Pont de la rivière Kwaï, adapté à l'écran en 1957. Le pont est l'un des principaux sites de Kanchanaburi. Dans le quartier des pensions, des rues portent les noms des pays impliqués dans le conflit.

Située dans la vallée légèrement élevée de la Mae Nam Mae Klong, la ville est entourée de champs de tapioca, de canne à sucre et de maïs. À 130 km de Bangkok, elle est prisée le week-end des habitants de la capitale, qui préfèrent généralement embarquer sur les bateaux de karaoké que profiter de la sérénité des lieux.

Les voyageurs se rassemblent dans Th Mae Nam Khwae, qui ressemble à une version miniature de la Th Khao San de Bangkok. Cette rue centrale se situe à 10 minutes de marche de la gare ferroviaire. La plupart des hébergements sont construits à côté ou sur la rivière.

Pont de la rivière Kwai (Death Railway Bridge) :

Site le plus visité de la ville, ce pont ferroviaire de 300 m symbolise le dur labeur de ceux qui construisirent cette voie ferrée. Évitez les nombreux vendeurs à la sauvette et marchez prudemment le long des lattes en bois et en fer. La partie centrale du pont fut détruite par les Alliés en 1945 et seules les travées extérieures incurvées sont d'origine. De l'autre côté du pont, des cafés et des espaces verts bordent la rivière.

Le premier pont en bois, achevé en 1943, fut ensuite remplacé par un pont métallique. Durant la dernière semaine de novembre et la première semaine de décembre, un spectacle de son et lumière commémore tous les soirs l'attaque des Alliés sur le Chemin de fer de la mort en 1945. Les hôtels affichent alors complet ; réservez bien à l'avance.

Le pont enjambe la Mae Nam Khwae Yai, à 2,5 km du centre de Kanchanaburi. Vous pouvez le rejoindre à pied depuis Th Mae Nam Khwae ou prendre un taxi collectif (10 B) en direction du nord dans Th Saengchuto. Un mini-train (20 B) franchit régulièrement le pont depuis la proche gare ferroviaire.

Histoire du pont de la riviere Kwai :

Si la construction du "Chemin de fer de la mort" (Death Railway) fut une véritable prouesse technique, elle coûta de terribles souffrances aux prisonniers et travailleurs contraints d'y participer. Environ 100 000 d'entre eux périrent du fait des conditions extrêmes.

La voie ferrée fut édifiée pendant l'occupation japonaise de la Thaïlande (19421943) lors de la Seconde Guerre mondiale. Son objectif était de relier la Thaïlande et la Birmanie à travers 415 km de terrain accidenté, afin de créer une voie d'approvisionnement pour la conquête d'autres pays d'Asie occidentale. Ce projet, considéré irréalisable par certains, aboutit, malgré la pénurie d'équipements et les conditions de travail épouvantables.

La construction commença le 16 septembre 1942 dans les gares existantes de Thanbyuzayat en Birmanie et de Nong Pladuk (Ban Pong) en Thaïlande. Les ingénieurs japonais estimaient à 5 ans la durée des travaux pour relier les deux pays. En réalité, l'armée japonaise contraignit les prisonniers de guerre à achever cette voie de 1 mètre de large en 16 mois. La majeure partie du travail fut effectuée à la main, avec de simples outils pour bâtir les ponts et creuser des passages à flanc de montagne.

Les conditions empirèrent à mesure que les Japonais accéléraient le rythme. Les maigres rations de riz étaient souvent arrosées de kérosène, conséquence des bombardements alliés sur les réserves. Le choléra, le paludisme et la dysenterie sévissaient, et des punitions barbares sanctionnaient tout écart.

Les rails se rejoignirent à 37 km au sud du col des Trois Pagodes et un train de prostituées inaugura la ligne.

Le pont qui enjambe la rivière Kwaï près de Kanchanaburi (surnommé le "pont du Chemin de fer de la mort") fut utilisé pendant 20 mois avant que les Alliés le

bombardent en 1945. Plus qu'une voie de ravitaillement, la ligne devint rapidement un itinéraire de fuite pour les troupes japonaises. Après la guerre, les Britanniques prirent le contrôle de la voie ferrée du côté birman et en arrachèrent 4 km près du col des Trois Pagodes de peur qu'elle soit utilisée par les séparatistes karen.

Du côté thaïlandais. le State Railway of Thailand (SRT : Chemins de fer thaïlandais) entretint la ligne et fait toujours circuler des trains sur les 130 km de voies entre Nong Pladuk, au sud de Kanchanaburi, et Nam Tok

 

Visite de la région de Kanchanaburi 

Deux jours :

Les principaux sites sont regroupés dans le centre, ce qui permet d'en voir la plupart en 48 heures. Commencez par le Centre du chemin de fer Thaïlande-Birmanie, puis traversez la rue pour visiter le cimetière militaire des Alliés. Passez l'après-midi aux alentours du pont du Chemin de fer de la mort avant de rejoindre l'autre côté de la ville pour un café et une promenade dans la charmante Heritage Walking Street. Le deuxième jour, prenez un train le long du Chemin de fer de la mort jusqu'à la cascade Sai Yok Nol et découvrez la campagne verdoyante.

Quatre jours :

Partez au nord de la ville pour explorer le parc national Erawan et le Hellfire Pass (col du Feu de l'Enfer).

Une semaine :

Sept jours permettent de découvrir des villes plus reculées comme Sangkhlaburt où vous attendent des promenades en bateau dans les petits matins brumeux et des

parcours de tyrolienne. Prévoyez une nuit dans les cabanes installées dans les arbres du parc national de Thong Pha lium. où vous verrez certainement des calaos bicornes.

Où se loger sur Kanchanaburi ?

La plupart des hébergements sont regroupés sur 1 km dans Th Mae Nam Khwae. De nombreuses pensions pour voyageurs à petit budget offrent une vue sur la rivière, parfois sur des maisons flottantes, et se situent à proximité des principaux sites. Les hôtels haut de gamme sont installés de l'autre côté de la rivière et en dehors de la ville. L'ancien quartier des routards, le long du Soi Th Rong Hip 0i, ne compte plus que quelques hébergements en raison, entre autres, du bruit que font les bateaux à karaoké ; ces derniers ne font cependant que passer et la rue abrite de bonnes adresses à petits prix. Dans Th Saengchuto, plusieurs hôtels de catégorie moyenne sont prisés des Thaïlandais venus pour le week-end.

french english

Facebook hotel-thailande.com

Click for hua HIn
Météo

blog.hotel-thailande.com

 

 

 

 

Hotel-thailande.com - 26/7 Moo 1 - Koh Samui - 84330 Suratthani - Thailande - email : bloghotelthailande@gmail.com
Tel. : +66 (0) 86 272 8571 - © Copyright : Hotel-thailande.com