Nakhon Ratchasimat


Nakhon-ratchasimat
Nakhon-ratchasimat
Nakhon-ratchasimatNakhon-ratchasimat
Nakhon-ratchasimatNakhon-ratchasimat

Si vous ne disposiez que d'un jour en Thaïlande, il faudrait absolument le passer dans la province de Khorat (nom d'origine de cette province, plus communément utilisé), la plus vaste du pays. La plupart des touristes viennent ici pour la jungle du Khao Yai, le plus vieux parc national thaïlandais, que l'Unesco a classé récemment au patrimoine mondial de l'humanité. Vaste et facile d'accès, c'est un site hors pair d'observation de la vie sauvage.

Même si Khao Yai demeure le principal attrait touristique de la province, la soie et la pierre sont incontournables. Les férus de mode ne manqueront pas de visiter Pak Thong Chai, berceau régional du tissage de la soie. Les passionnés d'histoire, eux, seront séduits à Phimai par les vestiges des temples khmers restaurés, évocateurs de l'âge d'or d'Angkor.

La ville de Khorat présente peu d'intérêt, mais avec ses nombreux hôtels et restaurants, c'est un excellent point de chute lors d'un séjour dans l'Isan.

Nakhon Ratchasima (Khorat)

Ville bouillonnante qui ne cesse de se développer, Khorat, porte du Nord-Est, ne séduit pas au premier regard.

En fait, Khorat demande que l'on prenne le temps de la découvrir. Dotée d'une forte identité régionale,cette cité animée cache ses trésors dans des quartiers plus tranquilles comme, côté est, dans le quartier historique à l'intérieur des douves, où la vie traditionnelle suit son cours, loin du tourisme de masse.

Mémorial Thao Suranari

Femme courageuse et épouse du gouverneur adjoint de la ville, Thao Suranari est aussi célèbre ici que Jeanne d'Arc. En 1826, sous le règne de Rama III, alors que l'armée de Chao
Anouwong, venue de Ventiane, a pris la ville lors de sa rébellion contre le Siam, Ya Mo
("Grand-mère Mo"), comme on la surnomme affectueusement, organise avec succès la résistance. Une version de la légende raconte qu'elle aurait persuadé les femmes de séduire les soldats laotiens pendant que les Thaïlandais en profitaient pour lancer une attaque surprise qui sauva la ville.

On a certainement exagéré ses exploits et des historiens réputés vont jusqu'à affirmer que Thao Suranari n'existait pas, qu'on aurait créé cette légende de toutes pièces afin d'insuffler à la communauté de la province d'origine lao un sentiment d'appartenance à son pays d'adoption, la Thaïlande. Les habitants de la région et les touristes Thaïlandais continuent néanmoins d'affluer, pétris de dévotion, vers le mémorial érigé en son honneur. Ils font brûler de l'encens, présentent des offrandes de fleurs et de nourriture, et ceux dont les supplications ont été entendues engagent des groupes qui chantent des pleng koh•raht (chansons populaires traditionnelles de Khorat), sur de petites scènes près du sanctuaire.

Le monument s'élève de manière pittoresque devant la porte de Chumphon, dernière encore debout, les 3 autres étant de récentes reconstitutions. Elle faisait partie des murs de la ville construits en 1656 par des ingénieurs français sur l'ordre de Narai, roi d'Ayuthaya. Le petit édifice bec au nord de la porte, dans le style des anciennes fortifications, appelé salle Suranari (Th Chumphon ; entrée libre ; 09h-18h mar-dim) est un musée où l'on peut voir un beau diorama et un magnifique bas-relief de la célèbre bataille.

 

french english

Facebook hotel-thailande.com

Click for Krabi, Thailand Forecast
Météo à Krabi

blog.hotel-thailande.com


 

 

 

Hotel-thailande.com - 26/7 Moo 1 - Koh Samui - 84330 Suratthani - Thailande - email : info@hotel-thailande.com
Tel. : +66 (0) 77.33.23.05- Fax : +66 (0) 77 430 173 - © Copyright : Hotel-thailande.com